‘Expansion des choses infinies’

image principale de l'oeuvre

‘Expansion des choses infinies’

 

par André Perfetti

Vers extrait du sonnet Correspondances (Les Fleurs du mal, 1857), l’‘expansion des choses infinies’ est le double lyrique de notre condition : ce poème/manifeste invite à suivre les chemins de la synesthésie selon les préceptes de la théorie des correspondances. L’humain, cet être fini, soumis à des désirs et des tourments infinis répond à chaque situation avec sa singularité. Ici, un ensemble de boîtes, portant chacune une face colorée monochrome et munie d’une trappe amovible invite à reconnaître dans l’odeur qui s’y cache, un souvenir. Œuvre du récit et de la réminiscence, Expansion des choses infinies explore la variété des identités. Chaque individualité se présente alors comme un petit univers à soi, nourrit par sa mémoire du monde.

http://andreperfetti.com/expansion-des-choses-infinies/

Actions

Vous devez avoir soumis au moins une oeuvre pour pouvoir voter.

Commentaires

  • Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire